L’HISTOIRE DE PEERU

Notre projet de créer des zones sans travail d’enfants à Budhpura influence les vies de personnes authentiques. Ceci est l’histoire de Peeru

Peeru a 10 ans et fait partie de la communauté de Bheel (une tribu annexe) résidant dans le village de Patiyal à Budhpura. Bien que le père de Peeru travaille dans les mines de pierre naturelle et que sa mère travaille à la production des pavés de grès, les deux revenus ne suffisaient pas à répondre aux besoins de la famille. Pour faire rentrer plus d’argent et malgré leur inscription à l’école, Peeru et ses frères et sœurs ont été mis au travail dans la société familiale de bétail de pâturage.  Pour la famille, gagner un revenu supplémentaire provenant du bétail était plus important que l’instruction.

Les bénévoles de l’enseignement de Manjari, partenaires locaux de Stop Child Labor (SCL) jouent un rôle important dans la motivation des enfants et de leurs parents à aller à l’école.

Un bénévole de l’enseignement a un jour rendu visite aux parents de Peeru pour comprendre pourquoi ils n’envoyaient pas Peeru à l’école. Son père a répondu alors que l’argent du bétail de pâturage était plus important que l’école.  Les volontaires de Manjari n’ont pas abandonné et ont continué à rencontrer la famille pour la convaincre d’envoyer Peeru à l’école. Au final, la famille a accepté d’envoyer Peeru dans un centre de motivation situé dans le village de Patiyal. Aller au centre de motivation fût pour Peeru une toute nouvelle expérience où il eut finalement l’espace pour jouer et interagir avec d’autres enfants. Peeru y a également appris d’autres choses de base comme l’alphabet et les poèmes. Peeru s’est épanoui dans son nouvel environnement et en il n’a jamais séché les cours, devant de plus en plus heureux et confiant. En assistant aux changements positifs dans le comportement de leur fils, ils ont finalement compris l’importance que peut avoir l’instruction dans leur vie de famille.  Le cheptel fût vendu et Peeru inscrit à plein temps à l’école.

Peeru étudie actuellement en 3e à l’école primaire publique de Budhpura. Aujourd’hui, le plus jeune frère de Peeru se rend dans le même centre de motivation de manière à pouvoir progressivement passer à l’enseignement officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *